Discours Royales

Taroudannt-province.com | Jeudi 17 Septembre 2009 02:04 • Mis à jour le 29 Septembre 2009 17:22
SM le Roi adresse un discours au sommet arabe de Doha 30/03/2009

SM le Roi Mohammed VI a adressé un discours au 21-ème sommet arabe ordinaire, qui s'est ouvert à Doha, et auquel le Souverain est représenté par SAR le Prince Moulay Rachid.

Voici le texte intégral du discours royal:.

"Louange à Dieu.

Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses Compagnons.

Votre Altesse, Cheikh Hamad bin Khalifa Al-Thani, Président du Sommet,.

Majestés, Altesses, Excellences,.

Excellence, Monsieur le Secrétaire Général,.

Excellences,.

Il M’est agréable d’adresser, tout d’abord, l’expression de mon estime et ma considération à mon vénérable frère, l’Emir de l’Etat de Qatar frère, pour les efforts dignes d’éloges qu’il a déployés en vue de réunir cet important Sommet.
Je tiens également à rendre hommage à mon cher frère, Son Excellence le Président Béchar Assad pour les louables actions qu’il a menées durant sa présidence annuelle du Sommet de Damas.
Le présent Sommet tient ses assises dans une conjoncture des plus délicates aux niveaux arabe, régional et international.
De fait, il nous faut tous faire preuve d’un engagement sincère et d’une volonté d’action constructive. Ceci s’impose si nous tenons à concrétiser notre ambition de remettre de l’ordre dans " la maison arabe ", en nous appuyant sur des bases saines et solides, en l’occurrence celles de l’entente, de la coopération et de la solidarité.
Partant du devoir de franchise fraternelle qui nous incombe, Nous avons, en son temps, fait part de la préoccupation du Maroc face à l’aggravation des divergences et des dissensions qui ternissent l’image de marque de la Nation, tout en altérant sa capacité de mobilisation de ses potentialités pour la défense des causes les plus déterminantes pour son devenir.
Nous avons également souligné que les dangers d’une telle situation nous interpellent instamment, surtout dans une conjoncture marquée par les retombées de l’odieuse agression israélienne contre la Bande de Gaza.
Convaincu qu’on ne saurait endiguer une telle dégradation à coups de slogans ronflants, de civilités cordiales ou de spectacles éphémères, Nous avons appelé à l’adoption d’une stratégie inter-arabe solidaire, reposant sur une réconciliation arabe sérieuse et sereine. Nous nous sommes investis loyalement et résolument dans l’Action arabe commune pour donner corps à cette stratégie, en veillant à placer les intérêts supérieurs de notre Nation au-dessus de toute autre considération.
Nous nous attachons, pour ce faire, à construire une réconciliation sur des bases fiables et solides, impliquant notamment le respect par chacun des constantes nationales de nos Etats, de leur souveraineté et de leur intégrité territoriale. Cela exige également des actions concertées pour défendre nos justes causes et préserver notre identité et la sécurité de notre Nation. Il faut, parallèlement, s’interdire de céder aux sirènes de la polarisation, tout en veillant à préserver nos pays des ingérences qui sont manigancées à leur encontre. Telle est la voie à emprunter pour parvenir à une réconciliation effective, fondée sur le règlement de tous les conflits en suspens dans notre région arabe, à l’est comme à l’ouest.
Nous tenons, à ce propos, à exprimer notre totale adhésion à l’initiative judicieuse en faveur d’une réconciliation sincère, qui est entreprise par Notre très cher et vénéré frère, le Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le Roi Abdellah Ibn Abdulaziz Al Saoud - que Dieu le préserve -, initiative dont Nous saluons l’impact positif pour l’élimination des ingrédients de dissensions et d’antagonismes.
Nous rendons grâces à Dieu de nous avoir permis de nous réunir aujourd’hui alors que pointent à l’horizon les prémices prometteuses d’une réconciliation intra et inter-arabe qui est essentielle pour relever les immenses défis de l’heure.
A cet égard, Nous rendons hommage à l’Egypte sœur, sous la conduite de notre vénéré frère, Son Excellence le Président Mohamed Hosni Moubarak qui ne cesse d’œuvrer en faveur d’une réconciliation palestinienne durable. C’est un objectif qui passe par la réalisation d’un accord national sur les questions politiques, organisationnelles et sécuritaires et, avant tout, par la formation d’un gouvernement national consensuel.
Nous tenons, à cette occasion, à réaffirmer notre soutien total à l’Autorité Nationale Palestinienne, sous la conduite de Notre honorable frère, Son Excellence le Président Mahmoud Abbas. De même, nous confirmons à tous nos frères palestiniens que la réconciliation reste le préalable fondamental pour la reconstruction ainsi que pour le renforcement de la position nationale palestinienne en matière de négociation dans le cadre du processus de paix devant conduire à l’instauration d’un Etat palestinien indépendant, ayant pour capitale Al Qods Al Charif.
L’adhésion du Maroc aux efforts de réconciliation arabe, autant que son engagement en faveur du processus de paix, traduisent concrètement le choix stratégique qui a toujours été le sien : dès lors que sont en jeu des questions déterminantes pour l’avenir de la Nation arabe et en particulier la cause palestinienne, il a constamment à cœur de faire prévaloir l’esprit de dialogue, de consensus et de solidarité, dans le cadre du droit et de la légalité.
Aussi tenons-Nous à réaffirmer que l’initiative arabe demeure un choix courageux visant l’instauration d’une paix équitable vers laquelle doivent converger toutes les voies, une paix qui garantisse le recouvrement de tous les territoires arabes occupés, conformément aux résolutions de la légalité internationale et en accord avec les référentiels d’une paix globale et durable.
En multipliant les appels pressants en direction des puissances influentes au sein de la communauté internationale et du système des Nations Unies, en vue de réactiver le processus de paix, Nous insistons constamment, en Notre qualité de Président du Comité Al Qods, sur le nécessaire respect du statut juridique particulier de cette ville meurtrie.
Nous soulignons la nécessité d’en préserver l’identité arabo-islamique et le cachet civilisationnel qui la caractérise et qui incarne la coexistence des cultures et des religions célestes.
Parallèlement à nos démarches diplomatiques qui se poursuivent aux niveaux bilatéral, régional et international, Nous n’épargnerons aucun effort pour assurer aux habitants d’Al Qods et à nos autres frères palestiniens, un soutien concret se déclinant en actions solidaires et en projets tangibles réalisables sur le terrain, en vue d’atténuer leurs souffrances.

Majestés, Excellences Altesses,.

La priorité accordée aux questions politiques, pour importantes qu’elles soient, ne doit pas nous faire perdre de vue les enjeux économiques majeurs qui sont à la base de notre sécurité nationale et au cœur des préoccupations de nos peuples frères. C’est à leur aune que se mesure, en fait, la crédibilité de la réconciliation entre nos frères palestiniens.
Par conséquent, la tenue, dans l’Etat du Koweit frère, du premier Sommet économique arabe, Nous paraît marquer l’émergence d’une nouvelle conscience qui reconnaît que l’immunité de la Nation arabe tient à sa capacité à coopérer pour le développement, dans un espace économique arabe libre et ouvert, s’appuyant sur des partenariats réels et des intégrations régionales.
En saluant les louables efforts que mène Notre vénéré frère, Son Altesse Cheikh Sabah Al Ahmed Al Jaber Al Sabah, pour assurer le succès de ce Sommet, Nous réitérons Notre engagement à donner un contenu concret et dynamique à la grande zone arabe de libre échange.
Nous insistons également sur la nécessité de l’application optimale des résolutions de ce Sommet, surtout pour ce qui concerne les volets développement humain, encouragement des échanges, dynamisation des flux d’investissements, et liberté de mouvement de personnes et de capitaux. Il nous appartient également d’œuvrer, de façon concertée et harmonieuse, au développement de nos capacités productives et de notre compétitivité. Il faudra, en outre, conforter les aptitudes de nos pays à faire face aux effets pervers sur nos plans de développement de la crise financière et économique mondiale.

Nous implorons le Très-Haut de guider nos pas sur la voie judicieuse de la solidarité, de l’entraide et de la concorde, dans le respect de nos rapports de fraternité et de notre volonté d’œuvrer de concert dans l’intérêt bien compris de notre Nation et pour le renforcement de sa stature et son rayonnement aux niveaux régional et international.

Wassalamou alaikoum wa Rahmatullahi wa Barakatouh".

Envoyer
Votre Nom:
Votre Email:
Nom déstinataire:
Email déstinataire:
Commentaire:
 
Partager Imprimer Ajouter
Powered By Vala